A831 ► Ségolène ROYAL bloque le projet : retour vers le passé ?

Publié le par Ronny LOUINEAU

Alors qu'était organisée ce vendredi soir une manifestation pour dénoncer le retard pris sur le dossier de l'A831 et ses conséquences dramatiques sur la sécurité des usagers et des riverains de la RD 137, Ségolène ROYAL a tombé le masque en annonçant dans les colonnes du quotidien Sud-Ouest qu'elle ne signera pas pour ce dossier.

A831 ► Ségolène ROYAL bloque le projet : retour vers le passé ?

Elus et chefs d'entreprises de Vendée et de Charente-Maritime ont donc appris la décision de la ministre de l'écologie par voie de presse à l'heure du laitier dénonçant de fait la méthode et la position de Ségolène Royal.

Argumentant son choix sur la base d'éléments dont la véracité pose clairement question, la ministre de l'écologie impose sa volonté d'un trait de plume au mépris des engagements pris par le gouvernement dont elle fait partie mais surtout au mépris des populations concernées par ce projet structurant.

Ségolène Royal réussit à faire l'unanimité...

Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour que les réactions pleuvent ! Les hommes et les femmes politiques, de droite comme de gauche ainsi que les chefs d'entreprises de Vendée et de Charente Maritime fustigent la ministre qualifiant sa décision de "fait de la princesse", certains d'entre-eux demandant clairement sa démission.

Une autre vision du développement de nos territoires ?

Une autre vision du développement de nos territoires ?

Quelques réactions...
A831 ► Ségolène ROYAL bloque le projet : retour vers le passé ?
Bruno RETAILLEAU, Président du Conseil Général de la Vendée :

"Les actions menées par les uns et les autres sont balayées d'un trait de plume. La décision de Madame Royal s'étale à la une de la presse sans que les élus aient été informés ! J'accuse Madame Royal de mentir et de mépriser le peuple dont elle tire pourtant en tant qu'élue sa seule légitimité"

Pour Bruno RETAILLEAU, Ségolène Royal ment sur les chiffres et fait preuve d'un total mépris.

"Non l'A831 ne coûtera pas aux contribuables 900 millions d'euros, qui est le coût total de la construction de l'autoroute, qui sera pris en grande partie par le concessionnaire. Tout indique d'ailleurs qu'une fois connues les offres des entreprises, la subvention d'équilibre nécessaire sera très basse. Du reste, il est incroyable que Ségolène Royal ose donner des leçons de bonne gestion, alors que, président de Poitou-Charentes, elle a jeté les millions par les fenêtres avec Heuliez."

En ce qui concerne l'environnement, Bruno RETAILLEAU précise "Non l'A831 ne porte pas atteinte au Marais Poitevin. C'est la LPO qui le dit : 125 millions investis pour faire de cette autoroute un exemple d'intégration environnementale alors que Yann Hélary, Président du Parc a écrit à Jacques AUXIETTE, président de la région des Pays de la Loire, pour lui confirmer que la réalisation de cette infrastructure ne sera pas en contradiction avec la charte de parc Naturel Régional du Marais Poitevin"

Dans son propos, le Président du Conseil Général décrit Ségolène Royal : " elle est l'archétype d'une caste politicienne que les Français rejettent. Une caste incapable de comprendre le quotidien des chefs d'entreprises. Il est particulièrement cynique de refuser une autoroute qui va booster le développement économique de tout un territoire (...).

Une caste pour qui la parole donnée n'a aucun prix. Pour qui les promesses n'engagent que les imbéciles qui ont la naïveté de croire encore qu'un engagement, ça vaut quelque chose ! L'engagement du président de la République, qui avait affirmé il y a un an qu'il n'y avait pas d'opposition de principe à l'A831, l'engagement du Premier Ministre, dont le cabinet nous disait encore il y a quelques heures que tout était en passe d'être réglé, l'engagement du Secrétaire d'Etat, qui s'est engagé par écrit à lancer l'appel d'offres".

Toujours selon Bruno RETAILLEAU : "Manuel VALLS, sauf à passer pour un tigre de papier, ne peut tolérer de voir son autorité bafouée. Les Vendéens et les Charentais-Martimes ne lâcheront jamais. Car ce qui est en jeu, ce n'est pas la sauvegarde de petits arrangements politiciens ou la satisfaction de petits caprices individuels ; ce qui est en jeu, ce sont des vies humaines et des emplois. Ce qui est en jeu, c'est l'intérêt général. Si le gouvernement ne lance pas l'appel d'offres avant la rentrée, il peut s'attendre à subir une véritable guerre de tranchées !"

A831 ► Ségolène ROYAL bloque le projet : retour vers le passé ?
Jacques AUXIETTE, Président du Conseil Régional des Pays de la Loire

Le président ligérien ne mâche pas ses mots non plus : " La déclaration de madame Royal intervient de façon totalement improvisée tandis que les services de l'Etat et ceux des collectivités locales travaillent en étroite collaboration depuis des semaines à la finalisation du projet. Pas plus tard que la semaine dernière, j'ai rencontré Michel Sapin pour examiner les conditions du financement des travaux de l'autoroute dont la construction créera de l'emploi, et dont la mise en service apportera de l'activité dans le sud de la Vendée"

"Madame Royal avance des chiffres approximatifs. La décision prise par le gouvernement précédent d'aller au bout de la procédure d'appel d'offres visait justement à connaître le coût réel, après mise en concurrence, de cette autoroute avant la décision finale. Le seul chiffre qui est certain, c'est le surcoût des mesures environnementales qui font suite à des études réalisées par la LPO."

Jacques Auxiette ajoute : "la réalisation de l'A831 est mentionnée dans les documents de la nouvelle charte du Marais Poitevin. Tout se passe comme si Ségolène Royal redevenue ministre de l'écologie ne voulait pas déjuger Ségolène Royal ancienne ministre de l'écologie, à l'origine d'un contournement coûteux et écologiquement très contestable de l'A83 par le nord de Niort. Ce n'est parce que l'on est ministre que l'on peut faire deux fois les mêmes bêtises !"

Le président des Pays de la Loire pointe également du doigt les conséquences politiques de cette décision en dénonçant le jeu contre-productif de Ségolène Royal en ignorant les difficultés à venir des entreprises de travaux publics.

A831 ► Ségolène ROYAL bloque le projet : retour vers le passé ?
Hugues FOURAGE, député de la Vendée

Pour le député de la Vendée, Ségolène Royal a franchi la ligne rouge : "J'ai rencontré à plusieurs reprises Ségolène Royal qui m'avait affirmé ne pas s'opposer au projet mais qu'il n'y aurait pas de financement d'Etat. D'un claquement de doigt elle enterre le projet et propose un plan B... D'un claquement de doigt elle arrive à débloquer des fonds qui n'existent pas pour l'A831 mais qui seraient disponibles pour le contournement de Marans ? C'est une manoeuvre dilatoire, c'est un appel à la révolte, c'est une invitation à la sédition. Quand le ministre de l'écologie dit "ils peuvent manifester, je ne céderai pas", elle est au-delà du mépris, elle est dans la provocation, elle bafoue les citoyens, elle bafoue les chefs d'entreprises"

Hugues Fourage demande un arbitrage au plus haut sommet de l'Etat : "ces projets structurants sont nécessaires pour sortir de la crise, ils ont un effet d'entrainement"

A831 ► Ségolène ROYAL bloque le projet : retour vers le passé ?
Laurent PIHA, président de l'association des entrepreneurs du pays de Fontenay le Comte

"Cette décision arbitraire construite sur une argumentation fallacieuse creuse d'avantage encore le fossé entre les politiques, les citoyens et le monde de l'entreprise".

Et de rajouter : "Nous soutenons les élus mais attention ! Nous sommes exaspérés par cette situation. En France faut-il casser pour être entendu ? "

Elus et chefs d'entreprises, main dans la main pour dénoncer la position de la ministre de l'écologie

Elus et chefs d'entreprises, main dans la main pour dénoncer la position de la ministre de l'écologie

Les chefs d'entreprises à la manoeuvre !

Alors que Ségolène Royal fomentait son communiqué lapidaire, le club des entrepreneurs du pays de Fontenay le Comte organisait une manifestation originale aux 4 chemins de Saint Gemme la Plaine.

Avec la participation des clubs d'entrepreneurs de Vendée et de Charente-Maritime et le concours des conseils-généraux des deux départements une opération de sensibilisation a été menée auprès des automobilistes en ce jour de forte circulation.

Ainsi des tracts et des melons ont été distribués auprès des usagers de la RD 137, usagers qui perçoivent bien toute l'utilité de ce projet.

Parallèlement, 4 panneaux de sensibilisation ont été inaugurés sur le vaste rond-point.

A831 ► Ségolène ROYAL bloque le projet : retour vers le passé ?
A831 ► Ségolène ROYAL bloque le projet : retour vers le passé ?
A831 ► Ségolène ROYAL bloque le projet : retour vers le passé ?
A831 ► Ségolène ROYAL bloque le projet : retour vers le passé ?
A831 ► Ségolène ROYAL bloque le projet : retour vers le passé ?
A831 ► Ségolène ROYAL bloque le projet : retour vers le passé ?
A831 ► Ségolène ROYAL bloque le projet : retour vers le passé ?

Crédits photos : © François VRIGNAUD - © Ronny LOUINEAU - © Région des Pays de la Loire

Commenter cet article