100 villes, 100 héros, 100 drapeaux : Fontenay le Comte au rendez-vous du souvenir de la Grande Guerre

Publié le par Ronny LOUINEAU

Dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre un hommage national était rendu ce samedi 6 septembre. Dans une centaine de communes de France, de Lyon à Rouen, de Toulon à Laon en passant par Versailles, Paris et Fontenay le Comte, l'opération "100 villes, 100 héros, 100 drapeaux" a été l'occasion pour les français d'honorer la mémoire de ceux, qui dans un ultime engagement, ont donné leur vie pour notre liberté.

Cliquez pour faire défiler les photos...
Cliquez pour faire défiler les photos...
Cliquez pour faire défiler les photos...
Cliquez pour faire défiler les photos...
Cliquez pour faire défiler les photos...
Cliquez pour faire défiler les photos...
Cliquez pour faire défiler les photos...
Cliquez pour faire défiler les photos...
Cliquez pour faire défiler les photos...

Cliquez pour faire défiler les photos...

A Fontenay le Comte, près de 150 associations patriotiques - venues de toute la Vendée - et leurs drapeaux entouraient le drapeau du 137e RI lors de la cérémonie présidée par le sous-préfet, Corinne PROSPER-BLANCHOT et en présence d'un détachement d'honneur du CMFP, des autorités militaires et civiles et des forces vives de la nation.

Héros de la Grande Guerre : le colonel de Marolles

A Fontenay le Comte, c'est bien évidemment le 137e qui a été mis à l'honneur et celui qui en a pris la tête le 23 juin 1913. Le 7 août 1914, le colonel Jules de Marolles et le 137e RI quittent la capitale du Bas-Poitou pour s'établir le 25 août à Chaumont-Saint-Quentin face au bois de la Marfée, bois occupé par les Allemands depuis que ces derniers ont franchi la Meuse.

Le 27 août, les Allemands sont repoussés, un drapeau et un chef de corps capturés. Lors de cette contre-attaque le colonel de Marolles sera grièvement blessé. Il s'éteindra le lendemain en prononçant ces mots "je meurs content, mes soldats sont des braves".

Commenter cet article