Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fontenay [le Blog]

Fontenay [le Blog]

Menu
Barrage de Mervent : les travaux avancent

Barrage de Mervent : les travaux avancent

Construit en 1956 sur la Vendée, le barrage-voûte de Mervent fait l'objet d'importants travaux destinés à le renforcer afin de lui permettre de faire face à des crues exceptionnelles.

Sur la route forestière du Barrage, les 142 mètres de la chaussée posée sur la voûte permettent de franchir la Vendée. Sur la route forestière du Barrage, les 142 mètres de la chaussée posée sur la voûte permettent de franchir la Vendée.

Sur la route forestière du Barrage, les 142 mètres de la chaussée posée sur la voûte permettent de franchir la Vendée.

Avec 8.3 millions de mètres cubes d'eau, la retenue de Mervent est la plus importante du département.

Cette retenue fournit en eau potable le grand Sud-Vendée et permet également l'alimentation du secteur côtier souvent déficitaire en période estivale. En 2016 et grâce aux canalisations de transfert il est possible de livrer 20.000 m3 d'eau par jour à l'ouest du département.

Une nouvelle usine de traitement de l'eau

Avant de déconstruire l'usine de traitement du barrage, un nouvel ensemble a été construit pour un montant de 25 millions d'euros au pied du château-d'eau de la Balingue. Mise en service en 2013, cette usine traite quotidiennement 40.000 m3 d'eau directement acheminés depuis le barrage par une canalisation de 2.8 kilomètres.

La nouvelle usine de production d'eau potable à la Balingue

La nouvelle usine de production d'eau potable à la Balingue

Pour un barrage plus sûr

Si la production d'eau est essentielle, le barrage protège également la ville de Fontenay le Comte des crues que la cité a pu connaître antérieurement à la construction de l'ouvrage. Après 60 années de service, des études menées depuis plus de 20 ans et la pose de tirants destinés à renforcer l'ancrage du barrage en 2010, il a été décidé d'augmenter la capacité d'évacuation des crues.

Ainsi l'arasement partiel de la partie supérieure de la voûte sur 3 à 4 mètres de haut, la création de six passes déversantes supportant la chaussée et la construction de contreforts recevant un coursier à marches permettront au barrage de faire face aux crues millénaires.

Engagés en octobre 2015, les travaux d'un montant de 8.9 millions doivent permettre une livraison de l'ouvrage pour l'été 2017.

La déconstruction du local des turbines est bien engagée alors qu'un batardeau permet le passage des engins de part et d'autre du chantier.La déconstruction du local des turbines est bien engagée alors qu'un batardeau permet le passage des engins de part et d'autre du chantier.

La déconstruction du local des turbines est bien engagée alors qu'un batardeau permet le passage des engins de part et d'autre du chantier.