Coeur de ville : les corneilles quittent les frondaisons...

Publié le par Ronny LOUINEAU

De la place de Verdun au jardin de l'hôtel de ville, notre canopée locale semble avoir retrouvé calme et sérénité ! En prêtant l'oreille on entend maintenant le gazouillis des oisillons et de leurs parents qui auparavant était couvert par un tapage aviaire manifeste.

 

UNE METHODE NATURELLE...

 

DSC00371Afin de faire taire les indésirables, la ville a choisi une méthode on ne peut plus naturelle !

 

Pour mener à bien cette opération d'effarouchement, la Fauconnerie Merlyn a utilisé 7 buses de Harris et 3 faucons hybrides (pellerin-gerfaut) qui durant une dizaine de jours et à certaines périodes de la journée ont mené une véritable guerre psychologique face aux corneilles. L'objectif  étant de ne pas faire de victime du côté des corvidés.

 

D'origine belge, Ludwig et Gonda VERSCHATSE pratiquent la fauconnerie depuis 1987 et sont installés en France depuis 2004. Avant de venir à Fontenay, ils étaient à Paris, au tournoi de Rolland Garros afin de prévenir la présence des pigeons. Ils interviennent en France, dans la moitié nord de l'Espagne, au Luxembourg, en Belgique, en Allemagne... Ils peuvent assurer l'effarouchement des pigeons, des étourneaux, des goélands...

 

 

Les corneilles ne craillent donc plus dans les frondaisons des hauts platanes du centre ville invitées par les faucons et les buses à rejoindre des espaces naturels à l'extérieur de la ville.

Pour les pigeons, si rien n'est encore décidé, la meilleure des solutions est encore de ne pas les nourrir !

 

Pour en savoir + sur la Fauconnerie Merlyn... Cliquez !

 

Photo : © Ronny Louineau  

Publié dans Cadre de vie

Commenter cet article