Restauration du portail de Château-Gaillard : renaissance d'un joyau !

Publié le par Ronny LOUINEAU

Comptant parmi les monuments emblématiques de Fontenay le Comte, le portail d'entrée du Château-Gaillard avait été fortement endommagé lors de la tempête de décembre 1999. Au matin du mardi 28 décembre, une partie de l'ensemble statuaire était retrouvée au sol. Depuis la fin du mois d'août, d'importants travaux de restauration sont entrepris afin de donner une seconde vie à ce portail.

 

Portail-Chateau-Gaillard.jpgUn peu d'histoire...

 

Situé au coeur du Fontenay historique, la première construction abritant le siège de la seigneurie de Château-Gaillard a été bâtie dans la seconde moitié du XVIe siècle.  Entièrement dévasté par un incendie d'origine accidentelle en 1795, l'hôtel a été reconstruit dans la forme qu'on lui connait aujourd'hui au début du XIXe siècle, de 1811 à 1816, sur les deux niveaux de sous-sol de la construction originelle.

 

En ce qui concerne le magnifique portail qui clôt la cour de cet hôtel particulier, sa construction est contemporaine de celle de l'hôtel actuel. Avec ses proportions harmonieuses, ce portail prend toute son élégance avec les statues qui le coiffent.

 

L'ensemble statuaire est composé d'Hercule et le lion de Némée d'une part et de Diane chasseresse d'autre part. La partie centrale est une reproduction, en deux fois plus grande, d'une statue présente au musée du Vatican représentant Laocoon et ses fils.

 

Oeuvre incontournable de l'art antique, cette statue est l'illustration d'une scène de l'Enéide de Virgile dans laquelle Laocoon et ses fils, enserrés par deux serpents sortis des eaux, se débattent alors que leur mort est imminente. Episode majeur de la guerre de Troie, la mort de Laocoon est la conséquence de son opposition à l'entrée dans la ville du fameux cheval fabriqué par les guerriers grecs de Sparte et d'Achaïe.

 

DSC01992Une rénovation de qualité...

 

Après une phase d'étude menée par un architecte du patrimoine,  le cabinet Filatre de Nantes, et la consultation des entreprises, les travaux ont été engagés dès la fin du mois d'août. Avec un monument Inscrit à l'inventaire des monuments historiques depuis le 19 novembre 2009 l'objectif est de lui redonner tout son lustre d'antan tout en conservant autant de matériaux d'origine que possible.

 

Retenues pour leur expertise en matière de rénovation du patrimoine ancien, les entreprises ont déjà fait montre de leur savoir-faire respectif à Fontenay le Comte.

 

L'entreprise Bénaiteau des Châtelliers-Châteaumur qui a de nombreuses références sur Fontenay avec dernièrement le déplacement des monuments du Jardin du Souvenir travaille sur le porche et ses pierres.

 

Remplacement des pierres les plus abîmées, révision des joints, réalisation d'un support pour le soubassement du Laocoon et sablage de l'ensemble seront réalisés avant les travaux de zinguerie réalisés par l'entreprise Gris-Couverture et la pose des statues.

 

Fortement endommagées par les outrages du temps, les statues d'origine seront remplacés par des copies actuellement en cours de réalisation dans les ateliers du sculpteur rochelais Edmond Fain. Ce sculpteur est l'auteur des nouvelles statues des Muses qui ornent la façade du château de Terre Neuve.

 

Les deux portillons latéraux en bois seront restaurés, là encore en préservant la quasi intégralité des matériaux d'origine, par l'entreprise Loiseau Menuiserie de Chantonnay. Cette entreprise labellisée "Artisan du patrimoine" est intervenu à Fontenay notamment au CMFP et à l'école des Jacobins avec le remplacement d'ouvertures en bois. 

 

Ces Fontenaisiens qui aiment leur patrimoine...

 

DSC02011Fruit de démarches menées par la propriétaire des lieux, la rénovation du portail représente un investissement avoisinant les 138.000€ (42.212 € pour le portail, 95.000 € pour les statues).

 

Indépendamment des aides de la Région des Pays de la Loire, du département de la Vendée, de la ville de Fontenay le Comte et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, le coût à la charge du maître d'ouvrage reste significatif.

 

Cet investissement démontre comme dans bien des cas l'attachement de ces propriétaires fontenaisiens au patrimoine de notre ville.

 

Autre exemple de restauration, celle de la maison jouxtant le portail. Maison construite à la fin du XVIe siècle, les récents travaux lui ont redonné une toiture avec un brisis composé de tuiles en écailles tel qu'à l'origine en remplacement de la toiture en ardoises. 

 

Photos : © Ronny Louineau

Publié dans Culture et patrimoine

Commenter cet article