Rocade de Gaulle : la transformation d'une avenue...

Publié le par Ronny LOUINEAU

DSC06243Depuis sa mise en service complète en 1974, l'avenue du Général de Gaulle, a connu des évolutions mais force est de constater que le rythme s'est considérablement accéléré depuis 2009.

Cliquez sur les photos pour les agrandir


PLAN-ROCADE-1966.jpgChronologie d'une rocade annoncée

1966: le conseil municipal décide lors de ses réunions du 24 janvier et 18 avril,  la construction d'un 3e pont sur la Vendée (le Pont du Chail)  qui permettra le passage d'une voie AVENUE-DU-GENERAL-DE-GAULLE.jpgnouvelle à 2 x 2 voies avec terre plein central allant jusqu'au chemin de l'Abattoir. Cette première tranche se fera avec un manque évident de perspective quant au tracé qui devra la prolonger jusqu'à la route de Nantes.

1974 : Les études et les travaux auront raison de ces doutes et la rocade sera mise en service à l'occasion du week-end de la Pentecôte 1976. Dans un premier temps, seule la voie intérieure est ouverture à la circulation à double sens. La mise en service complète à 2 x 2 voies aura lieu quelques semaines plus tard et après de nombreux accidents dont certains corporels. A noter que l'arrêté municipal interdisait le stationnement des véhicules hippomobiles...

1977: la nouvelle piscine municipale ouvre ses portes dans la plaine des sports maintenant desservie par l'avenue du Général de Gaulle tout comme le commissariat de police qui quitte ses locaux vétustes de la rue Clemenceau pour des bureaux fonctionnels. Parallèlement les anciens abattoirs sont démolis.

1979 :un millier de peupliers d'Italie sont plantés en périphérie de la plaine des sports et le long de l'avenue en partenariat avec le CMFP,

1981
: en septembre, le nouveau collège Viète ouvre ses portes. Dans un même temps la rue Gérard Guérin relie la rocade à la rue Robert Bonneau améliorant ainsi la desserte du quartier du Puits Saint Martin. Les travaux de la salle de la Grande Prairie débutent.

1986: le centre Leclerc quitte la rue Kléber pour rejoindre la zone des 3 canons marquant le début du développement commercial de ce secteur de la ville. Construction du rond-point de Krotoszyn.

1990: avec la mise en service de la "grande rocade" (RN 148) en 1986, l'avenue du Général de Gaulle perd sa vocation première de voie de contournement pour devenir une voie de desserte. Les premiers aménagements de sécurité sont réalisés entre le pont du chail et la plaine des sports : réduction de 2 à 1 voie, bande cyclable,

1992
: Dans ses nouveaux locaux de la zone d'activités la clinique de l'Union Chrétienne devient la clinique Sud Vendée.

1993 : Construction du rond-point de la Plaine des Sports (rond point de Diosig) et d'une voie réservée au bus pour leur faciliter l'accès au collège. Ces travaux s'inscrivent dans le cadre de la modification du plan de circulation des transports scolaires suite à l'ouverture de l'aire d'embarquement Coindeau.

1994
: la rocade accueille les championnats de France de cyclisme sur route, pour l'occasion, le conseil général renouvelle le tapis d'enrobé.

1996: la ville aménage des tournes à gauche au niveau de la rue de Grissais et du chemin de la Baraque,

2004: ouverture du Pôle Santé Sud Vendée

2009: la ville profite des travaux de renouvellement de l'enrobé pour expérimenter des carrefours giratoires (rue de Grissais - chemin de la Baraque). La signalisation horizontale est modifiée : une bande cyclable est créée du rond-point de Diosig à celui de Krotoszyn.

2010
: installation de l'éclairage public entre la plaine des sports et la zone des 3 canons. Le principe des carrefours giratoires testés depuis 2009 est validé : les travaux de voirie auront lieu en mai. Coup d'envoi des travaux du pôle d'échanges multi-usages. Les peupliers plantés en 1979, arrivés à maturité, sont abbatus et laissent place une belle perspective dégagée. 

DSC03358  DSC06251  DSC03372  DSC03368
Du rond-point de l'Europe au pont du Chail, l'avenue du Général de Gaulle est passée du statut de rocade à celui  de desserte : centre hospitalier, zone commerciale, plaine des sports, pôle d'échange multi-usages, zones résidentielles, collège Viète, stade Emmanuel Murzeau... tous bénéficient de cette voie structurante,

 P1010949 DSC03370  DSC04833  DSC06239  
En à peine un an, l'éclairage public a été installé, les ronds-points expérimentés et construits, la bande cyclable et le trottoir réalisés,
PHOTOS-III 1629 DSC04958 DSC06234  DSC06247  DSC06249
Commencés en juin 2010, les travaux du pôle d'échange auront transformé cette partie de la ville en offrant un nouveau panorama sur le centre ville et Notre Dame. La noue paysagère, visible sur la photo, recueillera les eaux de ruissellement de la voirie du pôle et assurera une filtration naturelle. Le nouveau giratoire optimise la desserte du collège Viète et permet une nouvelle approche des accès à la plaine des sports tout en maintenant une traversée sécurisée des élèves,

P1050998  P1060002  DSC06228  DSC06227  DSC04961  DSC06230
Opération spectaculaire, l'abattage des peupliers, libère l'avenue de son carcan végétal et permet de découvrir les espèces variées qui vivaient dans l'ombre des grands "italiens". Tous les arbres, dont certains été malades, ont été revalorisés sur place.

Photos : Thierry Delmarre - Ronny Louineau
Infographie : Ronny Louineau - Photos aérienne : Google Earth - Carte projet initial rocade : bulletin ville de Fontenay 1966

Publié dans Histoire urbaine

Commenter cet article